samedi 30 avril 2011

Soupe froide de pommes en entrée

J'aime beaucoup les fruits, je ne m'en lasse vraiment pas. Mais je dois avouer tout de même que j'ai souvent plus d'appétence pour les fruits exotiques que pour les fruits locaux (et de saison). Est-ce le fait d'avoir très très longtemps manger mes quartiers de pomme, sans (ou avec) peau. J'aime toujours ce fruit dans une tarte avec uniquement lui comme ingrédient de garniture ou aussi en crumble. Mais les compotes ou le fruit cru, croqué comme ça, me laissent un peu plus de marbre. J'ai beau me tourner vers mes variétés préférées de jeune adulte, Granny Smith ou Reinette du Canada, rien n'y fait.
D'un autre côté, j'aime énormément cette tradition d'Europe du Nord ou de l'Est proposant des soupes tièdes ou froides de fruits en dessert... ou encore plus alléchant en entrée! Cette soupe de pomme venant d'Europe de l'est a ainsi aiguisé nos appétits (et c'est le but). N'hésitez pas à choisir des pommes rustiques (à l'inverse de moi ici) et à la servir dans une belle assiette creuse.

Soupe froide de pommes
800g de pommes douces (ici des golden)
1 bâton de cannelle
1/2 jus de citron
quelques zestes de citron
2 litres d'eau
3 cuillerées à soupe de vin blanc doux et moelleux
2 cuillerées à soupe de sucre

Épluchez, épépinez et coupez en 8 les pommes. Plongez-les au fur et à mesure dans une grosse casserole à fond épais contenant l'eau et le jus de citron.

Rajoutez la cannelle, les zestes et le vin et laissez frémir le mélange (en rajoutant au cas où de l'eau tiède) pendant une bonne vingtaine de minutes. Les pommes doivent être encore presque al dente, ne pas se désagréger mais ne pas résister à un écrasement de fourchette.

Ajoutez le sucre et écrasez les pommes à la fourchette. La soupe sera pleine de texture, alliant liquide et consistance et ne ressemblera pas à une compote froide.

Servez-la en entrée en retirant le bâton de cannelle et quelques zestes, avec de la crème aigre facultative.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire